Retour vers la page de Ressources diverses

Georges Dumézil et la trifonctionnalité indo-européenne

A travers son oeuvre immense, Georges Dumézil a mis en lumière des structures identiques dans la mythologie et la religion des différents indo-européens, de même que dans leur structure sociale. Il a notamment comparé les faits romains, comme la liste des premiers rois de Rome, la triade pré-capitoline Jupiter-Mars-Qurinus, et ceux de l'Inde: le panthéon védique, les cinq frères du Mahabharata. Il a pu montrer que l'on retrouvait à Rome comme en Inde une séparation en trois fonctions précises et des relations particulières entre ces fonctions.Ces trois fonctions sont les suivantes:

Cette structure se retrouve dans d'autres peuples indo-européens, plus ou moins bien conservée: les Celtes, les Germains, les Grecs, les Iraniens. Ce schéma peut même apparaître dans l'organisation sociale: en Inde, dans le système des castes par exemples.

Le modèle classique de la trifonctionnalité indo-européenne est le panthéon védique:

Les relations qui existent entre les différentes fonctions sont intéressantes. La fonction souveraine établit un ordre, le plus stable possible, que le guerrier protège des êtres monstrueux, symboles du chaos et du désordre. Les dieux de la fertilité pourvoient aux besoins des deux premiers ordres. Les deux premières fonctions sont souvent proches l'une de l'autre et la troisième s'oppose à elles. Dans l'ordre social, la même situation se répète: d'un côté, on a le roi et les guerriers, de l'autre les paysans, les artisans. Cela est en tout cas conforme à la description que fait César de la société gauloise (6, 13-15), de même qu'au système des castes en Inde.

Le thème de la trifonctionnalité qui, selon Dumézil, est commun aux peuples indo-européens, a évolué de plusieurs manières, selon les régions, les influences extérieures, etc. Certains peuples se montrèrent conservateurs, alors que d'autres ont fini par adopter un système religieux différent. Les Indiens, les Romains et les Ossètes (peuple du Caucase qui descend des Scythes) ont développé de grandes épopées ou récits: le Mahabharata, la légende des origines de Rome, l'épopée des Nartes, dans lesquels l'idéologie des trois fonctions apparaît comme l'articulation de l'histoire, sa structure profonde. Les Celtes et les Germains ont surtout conservé le thème de la guerre mythique: la Bataille de Mag Tured, la Guerre des Ases et des Vanes, ainsi que de nombreuses survivances éparses. Les panthéons celtes et germains sont typiquement indo-européens. Enfin, les structures indo-européennes se décèlent plus difficilement chez les Grecs et les Indo-iraniens. En Grèce, le jugement de Pâris laisse entrevoir l'existence d'un récit basé sur la trifonctionnalité, mais profondément modifiée par les influences égéennes et asiatiques. Le zoroastrisme a transposé l'ancien panthéon indo-iranien dans ses listes d'Archanges (Amesha Spenta). Le tableau suivant résume la théorie de Dumézil telle qu'elle se présente dans les différents domaines indo-européens:

Bibliographie

L'idéologie tripartite des indo-européens, Bruxelles, 1958 (excellent résumé)

Mythe et épopée, 3 vol., Paris, 1968-1973

Liens

Un article contradictoire de Jean-Paul Demoule

NDM


Nathalie Duplain Michel

 

henaro@vtx.ch

Last updated: 10.01.99