L'ordre du monde

La descendance du Chaos

Il faut essayer de comprendre la notion de chaos en observant non pas le Chaos lui-même, puisqu'Hésiode ne le décrit pas, mais ce qui en émerge. Du Chaos naissent Erèbe et Nuit. Eux-mêmes s'unissent et donnent naissance à Ether et Héméra. De plus, la Nuit enfantera seule des entités abstraites dont Eris.

L'Erèbe et la Nuit représentent un lieu et un moment dont le dénominateur commun est l'obscurité; de même, l'Ether et le Jour qui naissent du couple précédent, symbolisent la lumière. Du Chaos émerge donc une différenciation de nature spatiale et une dualité, celle de l'obscurité qui s'oppose à la lumière. Cette dualité s'exprime par l'alternance temporelle du jour et de la nuit. On pourrait dire, pour utiliser le langage de la physique moderne, que du Chaos émerge un espace-temps.

Parallèlement deux autres entités apparaissent : Gaia, la Terre et Eros, l'Amour. On retrouve là un autre couple de la cosmologie moderne: l'énergie-matière. Ils ne s'unissent pas. Eros semble agir comme un principe et la naissance ultérieure d'Aphrodite continuera son rôle: Eros unit les êtres. Gaia enfante seule deux êtres : le Ciel, la Mer, Ouranos et Pontos. Comme elle les met au monde sans le secours d'un mâle, elle comporte un caractère androgynique qui disparaîtra dès l'arrivée du Ciel. Elle donne naissance aux autres parties du monde et ne devient la Terre au sens propre du terme qu'après avoir accouché du ciel et de la mer. On a un double mouvement de différenciation, sexuelle (ou dualiste) et spatiale : au départ, Gaia semble un être androgyne ou plutôt asexué (puisque les sexes ne sont pas encore apparus) et elle représente quelque chose de plus vague que la terre qu'on pourrait appeler matière. Ce stade est celui de la différenciation qui permet l'apparition de concepts nouveaux, plus précis. Cette séparation est aussitôt suivie d'une union, puisque Gaia s'unit à Ouranos et à Pontos auxquels elle donne une descendance. La différenciation s'est faite sous l'influence du Chaos qui agit comme un processus de différenciation et l'union sous celle d'Eros. Chaos et Eros sont les deux forces agissantes à ce stade primordial, forces de répulsion et d'attirance.

La descendance du Chaos, sous la forme de deux couples doublement antithétiques, montre bien que cette entité primordiale est en fait une force de différenciation. Les différenciations qu'il opère sont nécessaires sont nécessaires pour le monde qui se met en place: espace, temps, êtres distincts. Mais ce qui est dissocié ne l'est pas en vain ou à jamais. Eros est la force antithétique du Chaos, qui unit les êtres distingués (Gaia-Ouranos, Gaia-Pontos) et qui assure aussi la continuité de l'espace et du temps (alternance jour/nuit; parties de l'univers contiguës).